Pourquoi un lion symbolise la marque Peugeot

En 1905, le Lion Automobile Peugeot apparaît pour la première fois sur une automobile. S’il n’a été modifié que onze fois depuis sa naissance, il est antérieur au premier véhicule de 1891. L’enquête.

Les intérêts industriels de la famille Peugeot commencent vers 1810, lorsque, à partir d’un moulin familial d’Hérimoncourt appelé Sous-Cratet, Jean-Frédéric et Jean-Pierre II Peugeot s’aventurent dans la fonderie d’acier et finalement dans le laminage de l’acier. à froid afin de proposer des ressorts à l’industrie horlogère. L’entreprise commence à produire des lames de scie en 1832.

Jules et Emile Peugeot souhaitent donner un logo à l’entreprise en 1847 ; Justin Blazer, bijoutier et graveur de Montbéliard, est alors chargé de réaliser une marque selon les spécifications de la famille.

Un lion qui répond à toutes les exigences

Justin Blazer s’inspire des produits Peugeot, parmi lesquels la scie est l’un des plus connus. La scie Peugeot est flexible, permet une coupe rapide, et ses dents dures représentent son mordant ; des attributs similaires à ceux du roi des bêtes. Il présente un lion à quatre pattes chargeant en avant sur une flèche, signe de la vitesse.

Le logo, qui a été déposé en 1858, n’est donc pas conçu pour les automobiles ; une automobile – le type 3 – qui verra le jour en 1891, sans même un logo. Il faudra attendre près de 15 ans.

L’acronyme apparaît pour la première fois en 1905

Au début du XXe siècle, les fils des frères Peugeot à l’origine de l’entreprise, Eugène et Armand Peugeot, se lancent dans la fabrication de bicyclettes puis de motocyclettes avec l’insigne du lion en 1886. La Société Anonyme d’Automobiles Peugeot (SAAP) utilise pour la première fois l’emblème sur ses automobiles en 1905.

Le lion sur sa flèche durera 18 ans avant d’être remplacé par un logo tridimensionnel : un lion en statuaire sur le bouchon du radiateur, comme l’exigent les “années folles”.

L’âge du lion à capuche

Le corps du lion disparaît dix ans plus tard, en 1933, pour être remplacé par une tête de lion rugissante stylisée. En étant placé sur le capot, ce nouvel emblème, très design, s’intègre parfaitement à la carrosserie.

Quelque peu retouché lors de l’arrivée de la 402 en 1935, il est retiré du capot en 1948 pour des raisons de sécurité. C’est le début du logo original, qui intègre les armes de la Franche-Comté et surtout de Sochaux, en signe de fidélité de la famille à sa patrie.

Seule la tête est conservée

Le blason de Sochaux est simplifié et devient triangulaire en 1955. Le nom Peugeot apparaît pour la première fois au-dessus du lion dressé sur ses pattes arrière.

Avec la publication de la 404 en 1960, une nouvelle évolution se produit ; le corps du lion est remplacé par une tête sculptée de couleur bronze, toujours dans un blason triangulaire. Un logo qui durera dix ans et qui apparaîtra sur la calandre de la 308 en 2021, encore plus stylisé et en “flat design”.”

Une alternance de pied de lion et de tête

À partir de 1968, le lion prend ses aises et s’éloigne de l’écusson. Il est plat et positionné sur la calandre de la 504 en or ou en chrome. Il est réduit à une silhouette en 1975 ; ce sera le lion en fil de fer avec un dessin anguleux ; il se tient toujours droit et ses pattes avant sont positionnées comme s’il sortait ses griffes.

Il redevient plein avec de nombreuses arêtes en 1998, et il évoluera encore en 2010 pour le rendre plus dynamique. Cette année, la tête de lion rugissante revient dans un blason surmonté du nom Peugeot. Retour aux sources.

Share this…
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter