Attention au dépassement du forfait kilométrique

Vous avez choisi de payer moins cher votre assurance automobile en optant pour une police forfaitaire au kilomètre en tant que conducteur fréquent. C’est une excellente idée, mais il faut être prudent. Si vous conduisez peu (retraité, utilisateur peu fréquent des transports publics, jeune conducteur), l’assurance au kilomètre vous permet de faire des économies par rapport à un contrat d’assurance ordinaire.

Il existe deux types d’assurance automobile au kilomètre : le tarif ” au kilomètre “, et le forfait au kilomètre. L’assurance “au km” est calculée en fonction de l’utilisation réelle du véhicule ; un boîtier connecté est installé dans la voiture qui enregistre chaque trajet effectué et envoie un rapport mensuel à l’assureur, qui ajuste la facture.

Une formule relativement souple

En optant pour un taux kilométrique fixe, l’assuré s’engage à rester en deçà d’une limite prédéterminée qu’il détermine en fonction de ses besoins et qui est indiquée dans le contrat.

L’assureur utilise l’idée de confiance : le kilométrage n’est pas systématiquement contrôlé chaque année et peut être vérifié par une déclaration sur l’honneur ou une photo du compteur kilométrique et de la plaque d’immatriculation. Un contrôle du kilométrage est effectué auprès des autres assureurs.

Un forfait kilométrique à géométrie variable

La distance couverte par une police multirisque est déterminée par l’assureur ; chez Axa, vous pouvez choisir entre 7 000 kilomètres ou 9 000 kilomètres, tandis qu’Assu 2000 ne propose que des options pour moins de 4 000 kilomètres ou moins de 8 000 kilomètres.

Vous devez rouler moins de 8 000 kilomètres avec Groupama, or la majorité des assureurs utilisent des tranches et des barèmes prédéfinis pour calculer votre prime, allant de 6 000 kilomètres à 15 000 ou 20 000 kilomètres. Choisissez votre niveau de couverture entre Tiers, Tiers étendu ou Tous risques dans tous les cas.

Attention au plafond

Soyez prudent avec la limite que vous choisissez ; il vaut mieux la sous-estimer au début, car l’assureur peut rembourser les kilomètres non parcourus ou les reporter sur l’année suivante comme source d’argent.

La sanction peut être beaucoup plus sévère ; en cas d’accident, vous risquez de voir votre franchise ou la couverture par votre assureur augmenter.

Share this…
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire